Notre ennemi commun n’a pas de cerveau, pas de stratégie sur laquelle nous pouvons influer. Il ne traite pas avec des nations ou des groupes, mais avec des corps. C’est justement pour cela qu’il est un candidat idéal d’union.

Cet article Coronavirus : vers un cessez-le-feu mondial est apparu en premier sur La Relève et La Peste.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici