Dans la métropole nantaise, comme ailleurs, le confinement est plus « facile à vivre » selon que l’on occupe un logement spacieux avec un balcon, voire un jardin, ou que l’on vive en HLM.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici