Le refus des Pays-Bas de mutualiser la dette européenne provient en partie du fait que tous les pays, la France en tête, ne respectent pas les règles communes, rappelle l’économiste Bruno Alomar dans une tribune au « Monde ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici