La profession a obtenu gain de cause sur le chômage partiel et accepte de relancer les chantiers, mais à condition que les règles sanitaires soient respectées et les prix, rediscutés.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici