Editorial. Il faut saluer le consensus trouvé par les Etats, les régulateurs et les organisations patronales sur le  le blocage partiel des dividendes. Car l’urgence réclame des comportements exemplaires de la part des entreprises et de leurs actionnaires.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici