Editorial. La crise due au Covid-19 a coupé en deux les élections municipales de mars. L’incertitude demeure sur la date du second tour, créant des situations ubuesques, dans un relatif consensus.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici