L’Agence régionale de santé de la région Grand Est envisage la fin de la crise d’ici au 25 avril. Si la situation reste contrastée sur le terrain, les soignants notent une baisse des admissions après des semaines de combat.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici