Avec la moitié de l’humanité confinée, les internautes font face à quelques ralentissements, non pas liés à une structure réseau branlante, mais à une géographie des connexions inhabituelle.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici