Blocage de l’économie, paiement des salaires, aide aux entreprises, plans d’aide aux hôpitaux… La crise redonne à la puissance publique un rôle de premier plan, au prix d’une dette colossale. Il devrait chercher à conserver son pouvoir une fois l’orage passé.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici