Dans les journaux, sur les réseaux sociaux, les avis de décès forment un « océan funèbre », une litanie de noms et de dates. Partout en France, les vivants rendent hommage aux morts du coronavirus, privés de cérémonie.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici