Depuis le 17 mars, elle a envoyé sur le terrain près de huit fois moins de personnes que la plate-forme « Renforts-Covid » montée par l’ARS d’Ile-de-France avec la start-up de santé MedGo.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici