Une étude de l’université James-Cook, publiée mardi, révèle que 25,1 % des récifs souffrent de blanchissement sévère en raison de températures particulièrement élevées entre novembre et février.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici