Les médecins de Wuhan qui ont, les premiers, tenté de donner l’alerte, ont été sommés de se taire, tandis que les autorités ont tout fait pour minimiser les risques de transmission entre humains.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici