Malgré l’épidémie, la justice continue de fonctionner cahin-caha, parfois sans avocats, et avec des prétoires qui se sont largement vidés. Non-respect du confinement, trafic de masques… de nouveaux délits émergent ainsi que de nouvelles règles d’audience.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici