Inquiets, les kinésithérapeutes s’organisent pour tenter de répondre aux besoins de leurs patients privés d’une prise en charge en cabinet à cause des mesures de confinement.

Lire l’article

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici