Très intéressé par cette stratégie, le gouvernement a annoncé fin mars que les tests effectués dans les hôpitaux, de loin les plus nombreux, passeraient de 10 000 à 50 000 par jour début mai. La France aurait également commandé cinq millions de « tests rapides » qui permettront de contrôler 60 000 personnes de plus par jour à partir du mois de mai. Les personnes positives seront alors soignées ou confinées avec leur entourage et les personnes qui auront été en contact avec elles averties.

Cependant, la France n’atteindra peut-être jamais la capacité de dépistage de l’Allemagne et de la Corée du Sud à cause du retard de son système de production et d’approvisionnement.

Cet article Le déconfinement ne sert à rien sans un dépistage massif de la population est apparu en premier sur La Relève et La Peste.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici