La Grande Barrière de corail va mal. De plus en plus mal même, à en croire des relevés rendus publics le 6 avril par deux chercheurs australiens qui prédisent la disparition des récifs si rien n’est fait pour endiguer le réchauffement climatique.

Lire l’article complet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici