Déterminer l’âge du plus gros des requins pourrait permettre de mieux le protéger. C’est l’un des objectifs poursuivis par une équipe de chercheurs qui, pour “dater” les requins baleines, s’est appuyée sur les grandes quantités de carbone 14 rejetées dans l’atmosphère lors des essais nucléaires de la guerre froide.      

Lire l’article complet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici