Grâce aux données d’un satellite européen qui surveille la composition de l’atmosphère, on a vu apparaître un appauvrissement en ozone «exceptionnellement fort», inédit depuis des décennies, dans la région arctique. Il devrait se résorber en quelques semaines.

Liberation.fr

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici