La province francophone à l’est du Canada compte quelque 10 000 individus qui se préparent de longue date à survivre en cas d’effondrement de la civilisation. La pandémie du coronavirus les conforte dans leur détermination.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici