Considérée comme non prioritaire, la profession manque de protections et les opérateurs sont débordés par le nombre de décès dus au coronavirus qu’ils doivent gérer.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici