Pour contourner la fermeture de la frontière hongroise, Vienne fait venir la main-d’œuvre de l’Est par avion pour travailler dans les secteurs de l’agriculture et la santé

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici