Pour le spécialiste de l’ours dans les Pyrénées Jean-Jacques Camarra, la mort du mâle de 5 ans retrouvé jeudi dans le Val d’Aran augmente le risque de consanguinité et donc de vulnérabilité de l’espèce.

Liberation.fr

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici