Dans un entretien au « Monde », le psychiatre Serge Tisseron analyse le nouveau rapport à l’autre que permettent les technologies numériques en période de confinement. Il estime que celles-ci ne nous déshumanisent pas, bien au contraire.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici