Pour Mathilde, 43 ans, les semaines passées ont permis de redécouvrir le sens du temps. Elle se dit prête à d’importants efforts écolos quand le confinement sera terminée.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici