Tandis que l’association Welfarm dénonce les conditions de vie de ces animaux très prisés à Pâques, les éleveurs pointent leur manque à gagner lié au confinement.

Liberation.fr

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici