Pour ajouter le scandale à la compromission, le Guardian révèle que les conflits d’intérêts dans cette affaire sont légion. Rien qu’en 2018, l’hydre américaine de la finance aurait dépensé un million et demi d’euros dans le lobbying auprès de l’Union, pour un total de trente-cinq rencontres avec la Commission européenne.

Cet article BlackRock, investisseur dans le pétrole, nommé conseiller environnement par l’UE est apparu en premier sur La Relève et La Peste.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici