Les deux chercheurs Marie Carpenter et Mustafa Erdem Sakinç affirment dans une tribune au « Monde » qu’il serait opportun de limiter les dividendes, rachats d’actions et rémunérations des hauts dirigeants des entreprises bénéficiaires d’aide publique.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici