L’annonce par le premier ministre de la prolongation du confinement jusqu’au 3 mai a provoqué des mouvements de panique à Bombay chez les travailleurs migrants.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici