Le 1er avril, un chercheur de l’Inserm et un chef de service d’un hôpital parisien avaient évoqué l’opportunité de réaliser sur le continent des tests de vaccins.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici