Il s’agit d’« une étape indispensable » pour aider le continent à traverser la crise du coronavirus, en attendant un effacement total de cette dette, a dit le président sur RFI.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici