Avec d’un côté l’extrême droite, partisane de l’abattage des meutes, et de l’autre les Verts, défenseurs des loups, les partis de gouvernement se montrent prudents sur ce sujet clivant.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici