La pandémie de Covid-19 amplifie des mouvements déjà à l’œuvre et sera une date clé du basculement du monde vers l’Asie, du repli sur soi américain et des divisions européennes, estime dans sa chronique Alain Salles, chef du service du « Monde ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici