Etats et particuliers pourront s’emparer gratuitement de cette technologie en « open source » pour fabriquer leurs propres ventilateurs, notamment en Afrique où les hôpitaux en manquent cruellement.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici