Au moment où la crise due au coronavirus a rendu plus visible la vieillesse et nous incite à rebattre les cartes de nos priorités sociétales, le grand âge ne doit pas être une nouvelle fois le laissé-pour-compte.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici