Indigné par le maintien du confinement des vieux et des obèses pour cause de Covid-19 après le 11 mai, parce que ces personnes sont à risque, l’ancien ministre dénonce avec humour, dans une tribune au « Monde », une idée évoquant un eugénisme de triste mémoire

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici