Conséquence de la fermeture des ports et des frontières, l’arrivée en Méditerranée centrale de personnes en situation irrégulière a chuté de 90 % en mars. Dans plusieurs pays d’Europe, les procédures de demandes d’asile sont suspendues.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici