Les géographes Patrick Poncet et Olivier Vilaça constatent à regret l’absence de coordination internationale pour faire face au Covid-19. Le « tout » que souhaitait construire la mondialisation s’est décomposé à la faveur d’un morcellement général.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici