En cinq semaines, une alliance d’universitaires et de médecins portée par un écosystème de start-up a conçu, avec le concours du Commissariat à l’énergie atomique, un respirateur en open source.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici