L’association antispéciste a profité de la crise boursière pour entrer au capital d’entreprises de mode. Et faire pression directement lors des assemblées générales d’actionnaires.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici