La chercheuse Annie Cot observe, dans une tribune au « Monde », que nous vivons un moment « foucaldien », lorsque l’Etat entend prendre le « biopouvoir », c’est-à-dire le contrôle de la vie et des corps des hommes.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici