Le pays ne compte officiellement qu’un millier de cas, mais une quarantaine d’entre eux concernent des personnes travaillant au palais présidentiel.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici