L’année dernière, c’est encore l’Afrique qui a payé le plus lourd tribut, avec 73 millions de personnes touchées, selon un rapport de l’ONU publié mardi, qui redoute que la pandémie de Covid-19 ne soit un facteur aggravant.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici