Mise en cause pour sa supposée passivité devant la crise due au coronavirus, l’UE, ne dispose de quasiment aucun pouvoir en matière de santé publique, déplore, dans une tribune au « Monde », la professeure de droit public .

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici