La mélodie du chant des oiseaux était presque oubliée par les citadins. Mais, conséquence positive du confinement, on les entend à nouveau. La nature a-t-elle repris ses droits ou le silence nous incite-t-il à tendre davantage l’oreille ?

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici