A l’échelle nationale, une centaine de cas de problèmes cardiaques graves liés à l’utilisation de cette molécule en milieu hospitalier a été déclarée à la pharmacovigilance. Des signalements conservent aussi un autre antiviral, le Kaletra.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici