Un collectif de quatre experts de la gestion des données souligne dans une tribune au « Monde » le paradoxe de la plus grande confiance accordée par les citoyens aux Gafam qu’à l’Etat pour gérer leurs informations personnelles en matière de santé.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici