Vulnérables à la contamination par le coronavirus, les peuples autochtones de l’Amazonie, tous pays confondus, doivent aussi affronter la recrudescence des activités minières et de la coupe de bois en pleine pandémie.

Lire l’article complet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici