Le confinement a mis en lumière l’exiguïté des logements en France. Parce qu’ils « fabriquent la ville » et « permettent de tisser du lien social », il est impératif de mettre un terme à la course à l’habitat minimum, estiment dans une tribune au « Monde » les architectes François Leclercq, Jacques Lucan et Odile Seyler.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici