Entre inégalités d’accès à l’enseignement à distance et conséquences psychologiques du confinement, les enseignants s’inquiètent de « l’état » mental et scolaire de leurs élèves, qu’ils retrouveront « progressivement » à partir du 11 mai.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici